Champagne Viard-Lanier

BOUCHAGE - POIGNETTAGE - MIRAGE
Aussitôt après le dosage, le vin est bouché. Les bouchons actuellement utilisés sont constitués d'une partie composée de granules de liège aggloméré sur lequel sont collées deux rondelles de liège (celle qui est au contact du vin est appelée « miroir »). Le bouchon doit obligatoirement être marqué du nom Champagne et, le cas échéant, du millésime.

Une fois introduit par compression dans le goulot de la bouteille, le bouchon est couvert d'une plaque de surbouchage (capsule), le tout assujetti d'un muselet pour maintenir le bouchon.

La bouteille est ensuite vigoureusement agitée (« poignettage »), pour assurer l'homogénéité du vin et de la liqueur. Elle est enfin mirée, pour contrôler sa limpidité, puis remise en cave pour quelques mois avant sa commercialisation.

Tout en assurant un maximum d'étanchéité, le bouchon n'empêche pas complètement les échanges gazeux. Comme pour le bouchage de tirage, un peu d'oxygène pénètre au fil du temps et le vin poursuit ainsi son évolution.

Champagne VIARD LANIER - 1, route de Bonneil 02400 AZY SUR MARNE - Tél. 0323824888

Copyright©2019 ISAGRI (1.22). Français

Langues